Nos vies valent plus que leurs crédits – Collectif-Camille Bruneau, Christine Vanden Daelen

Nos vies valent plus que leurs crédits – Collectif-Camille Bruneau, Christine Vanden Daelen

La dette n’est pas neutre au niveau du genre. Les sociologues Camille Bruneau et Christine Vanden Daelen s’appuient sur cette analyse pour dérouler un argumentaire complet et implacable pour un non-paiement féministe des dettes, tant publiques que privées. Poussées à la précarité par des logiques colonialistes et patriarcales, les femmes subissent de plein fouet les conséquences de l’austérité au Nord et de l’injonction au « développement » aux Suds. En s’appuyant sur des exemples concrets, en France et partout dans le monde, les autrices proposent des perspectives d’émancipation pour remettre la vie au centre, notamment grâce à des analyses et des pratiques écoféministes. Cet essai est préfacé par Silvia Federici, universitaire, enseignante et figure centrale du féminisme contemporain. Sociologues, Camille Bruneau et Christine Vanden Daelen sont toutes deux membres du CADTM – Comité pour l’abolition de la dette illégitime, association internationale qui œuvre pour l’abolition du « système dette ». Ce livre est le résultat d’un travail collectif coordonné par Camille Bruneau et Christine Vanden Daelen. Y ont participé : Anaïs Carton, Beatriz Ortiz Martinez et Eva Betavatzi.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.