L’Usine- Faire des affaires en zone de guerre – Jacob Waerness (2020)

L’Usine- Faire des affaires en zone de guerre – Jacob Waerness (2020)

Comment agir et manœuvrer dans un pays qui s’effondre ; un récit fort et personnel.

En 2011, Jacob Waerness, ancien employé de la Section anti –terroriste des services de renseignement intérieur norvégien (PST), reçoit une offre d’emploi : la multinationale Lafarge a besoin d’un responsable sûreté pour sa cimenterie au nord de la Syrie, la plus grande du pays.

À cette époque, la Syrie est une dictature relativement bien rodée, caractérisée par une rébellion naissante qui, selon la plupart des gens, s’apaiserait assez rapidement. Waerness, voit ce travail comme un défi dépaysant, et il accepte.

Deux ans plus tard, à l’expiration de son contrat, la société syrienne s’est pratiquement effondrée, mais la cimenterie est toujours opérationnelle.

Il a parfois été le seul représentant local du groupe, et a eu à collaborer avec ceux qui contrôlaient la région à un moment donné – qu’il s’agisse de Kurdes, de rebelles modérés ou des forces gouvernementales.

Waerness a introduit des voitures blindées en provenance du Liban clandestinement, obtenu la protection des groupes armés locaux et a dû, à plusieurs reprises, négocier et faire libérer des employés pris en otage. Le tout pour protéger au mieux l’usine et ses employés et permettre d’assurer le bon fonctionnement de celle-ci. Voici son histoire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *