Le siècle américain, une histoire

Le siècle américain, une histoire

Le 17 février 1941, dans un éditorial de Life, Henry Luce, le magnat de la presse, appelle ses concitoyens à faire du XXe siècle le  » siècle américain « . Pour lui, le devoir des États-Unis est de transformer le monde à leur image en y diffusant les valeurs qui ont étayé leur formidable productivité et en y instaurant un  » ordre économique compatible avec la liberté et le progrès « . En réalité, Luce ne fait que formuler la croyance d’un peuple persuadé, depuis les origines, d’offrir un modèle universel au reste de l’humanité.

Il fait bientôt figure de prophète quand, longtemps rhétorique, cette vocation prend une dimension géopolitique. Authentiques  » géants de la Terre « , les États-Unis se convainquent que leur succès est indissociable de l’instauration d’un ordre économique mondial libéral et de leur métamorphose en  » république impériale « .

Conjuguant approche politique, sociale, économique, militaire et culturelle, Pierre Melandri raconte cette histoire riche en succès mais aussi en déboires. Aujourd’hui, toujours dominante et innovante mais en déclin, l’Amérique a du mal à réconcilier, chez elle, son projet démocratique avec son système capitaliste et, à l’extérieur, son discours idéologique avec ses intérêts économiques et stratégiques.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *