Le poids-un enjeu féministen- Susie Orbach

Le poids-un enjeu féministen- Susie Orbach

Dans une société de plus en plus obsédée par la minceur et par le corps, être une fille, être une femme, c’est incarner une définition binaire de la femme qui proclame qu’être mince, c’est bien, et que les autres corps – non minces – sont laids. La minceur est désormais une aspiration. Elle est censée être un passeport d’entrée dans la modernité. Elle est une ambition et un signe d’appartenance à un monde dans lequel la différence entre ceux qui l’ont et ceux qui ne l’ont pas a elle aussi, fini par se réduire à la taille et à la silhouette.En ce début du XXIe siècle, l’approche révolutionnaire lancée par cet ouvrage, qui réunit deux textes publiés par Susie Orbach, explique que la question du poids dépasse de loin la question de la nourriture, trop souvent source d’angoisse, comme notre corps : elle est une réaction à notre situation sociale, ce que les autres et nous-mêmes voyons de nous. Loin de rester dans la théorie, Susie Orbach propose un programme d’exercices, qui, suivi étape par étape, permet de se réconcilier avec l’alimentation et réussir à s’accepter pour qui et tel que l’on est, et ainsi mettre un terme aux angoisses alimentaires et aux régimes amaigrissants.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *