Le jour où l’URSS a disparu – Andreï Gratchev

Le jour où l’URSS a disparu – Andreï Gratchev

Il y a trente ans, l’Union soviétique s’écroulait. À présent, que faire de tant de ruines ? Andreï Gratchev a été le dernier porte-parole de Mikhaïl Gorbatchev. C’est lui qui a annoncé le 25 décembre 1991 à la presse internationale et au monde incrédule la fin de l’Union soviétique. Dans ce livre de souvenirs et d’analyse, il revient sur ce moment unique dans l’Histoire, qui fut à la fois une débâcle et un renouveau. Pourquoi la perestroïka de Gorbatchev – la tentative de sauver cet État historique en le modernisant – s’est-elle soldée par un échec cuisant et l’éclatement spectaculaire de l’Empire rouge ? Et Gorbatchev lui-même ne serait-il pas le grand responsable de cette « catastrophe géopolitique », comme l’a qualifié un jour Vladimir Poutine ? Trente ans ont passé : le moment est venu d’enterrer définitivement l’Union soviétique, et de regarder les nouvelles configurations géopolitiques qui s’annoncent. Sans peur, mais sans naïveté non plus.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *