La Vie commence à soixante ans- Bernard Ollivier

La Vie commence à soixante ans- Bernard Ollivier

Non, la retraite ce n’est pas le début de la fin ! Ce n’est pas non plus le consumérisme à outrance de mannequins « seniors » qui courent après leur jeunesse. C’est le début d’une vie enfin libre. Elle est dans le mouvement, l’action, la plénitude. L’occasion rêvée de réaliser des projets longtemps différés, d’être créatif et citoyen. Bernard Ollivier revient sur la décennie qui fut la sienne depuis qu’il a cessé d’être salarié. Le moins que l’on puisse dire est que le bilan est plus que positif : comme une renaissance, une invitation à le suivre sur ce chemin du temps retrouvé pour soi et pour les autres.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *