La libération de la France

La libération de la France

Avec le concours d’Anne Grynberg, de Catherine Nicault, de Ralph Schor et d’Annette Wieviorka, André Kaspi propose une histoire de la libération de la France qui est appelée à devenir l’ouvrage de référence en la matière. Il décrit naturellement les péripéties de la libération du territoire national de juin 1944 à la reddition de mai 1945, et l’épuration qui l’accompagne. Analysant les conditions dans lesquelles de Gaulle a installé, exercé et, en janvier 1946, quitté le pouvoir, il s’attache à évoquer les tentatives des mouvements de résistance pour réformer la société, l’économie, la vie politique. André Kaspi rappelle les métamorphoses dont nous sommes les héritiers (vote des femmes, lois sur la presse, nationalisations, sécurité sociale) et relie entre eux les événements militaires, politiques, économiques, sociaux, culturels qui ont rythmé et agité la France pendant vingt mois. Il dresse l’état d’un pays qui a cessé d’être occupé par les Allemands, mais qui a tenu un rôle secondaire dans sa propre libération. Grâce à la volonté du général de Gaulle, la France a retrouvé un «rang» dans les affaires internationales, mais elle n’est plus une grande puissance.

Cette synthèse reconstitue une période troublée, exaltante et féconde. Elle était d’autant plus nécessaire que bien des travaux d’historiens et l’ouverture d’archives nouvelles ont modifié notre connaissance de la Libération, que le public ne la percevait plus qu’au travers de commémorations réductrices et créatrices de mythes déformants.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *