Je ne pouvais rien dire

Je ne pouvais rien dire

Un ancien agent livre document exclusif qui détaille les secrets des Renseignements généraux : techniques employées (interrogatoires, désinformations, écoutes…), relations avec les renseignements étrangers, enjeux économiques et politiques… Un témoignage de l’intérieur sur le secret le mieux gardé du gouvernement français.

Paul-Louis Voger a fait toute sa carrière dans les « services » du ministère de l’Intérieur. Recruté dans les années 1980 au contre- espionnage de la DST (il a même été agent double pour contrer la pénétration de la police française par le KGB), il en dévoile les méthodes, parfois à la limite de la légalité : interrogatoires, visites de domiciles, écoutes, recrutement d’indics, examen de fadettes, manipulation de sources humaines…Ce récit détaille certaines affaires terroristes que l’auteur a vécues en direct : la traque de Djamel Beghal, le mentor des frères Kouachi, le suivi des réseaux salafistes dans les quartiers ou en prison…Il dévoile les coulisses d’une profession qui nécessite sang-froid, rigueur, méthode et abnégation, montre l’évolution du métier du renseignement sur trois décennies et rappelle le poids des enjeux politiques, comme les incidences de certaines réformes regrettables.Une plongée saisissante au cœur des services secrets.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *