Exception française-Histoire d’une société bloquée de l’Ancien Régime à Emmanuel Macron – Jean-Philippe Feldman (2020)

Exception française-Histoire d’une société bloquée de l’Ancien Régime à Emmanuel Macron – Jean-Philippe Feldman (2020)

La France est-elle un pays libéral ? Elle se plaint de l’être trop mais, selon Jean-Philippe Feldman, elle ne l’est pas et ne l’a jamais été.

Capitalisme, libéralisme, économie de marché, profit et libre entreprise y sont voués aux gémonies comme si la puissance publique était faible, alors que l’État est omniprésent. En réalité, elle est le seul pays développé à cumuler autant de manifestations d’antilibéralisme.

Elle constitue, à ce titre, « une – malheureuse – exception unique au monde ». Pour appuyer cette thèse, cet ouvrage retrace la genèse de l’étatisme français. Partant des origines et de la constitution de l’État, il se livre à un examen minutieux de son évolution.

Seule l’histoire du temps long – 1 200 ans de Charlemagne à Emmanuel Macron – permet de comprendre pourquoi les Français, à la différence des Anglo-Saxons, sont amoureux de l’autorité plutôt que de la liberté, champions des prélèvements obligatoires, égalitaristes, nantis d’un État providence, d’une fonction publique pléthorique, rétifs au libre-échange et à la mondialisation.

Seule, elle permet de comprendre pourquoi la France est une société bloquée. De cette enquête sans concession, mêlant avec acuité références théoriques et précision factuelle, il ressort un tableau peu reluisant de l’État : centralisé, interventionniste, protectionniste, mal géré et fiscalement oppressif, rivé à la fonction publique, profondément ancré dans l’étatisme.

Richement nourri de sources historiques, d’analyses juridiques, économiques et sociologiques, le livre cherche à éclairer le présent en le replaçant dans une perspective élargie.

Plaidoyer en défense du libéralisme, il apporte une contribution remarquable à un débat très vif : la France peut-elle être réformée ou transformée ?

Jean-Philippe Feldman est spécialiste de l’histoire des idées politiques. Il est professeur agrégé de droit, maître de conférences à Sciences Po et avocat à la Cour de Paris.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *